Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Aube

Visite du Général Bruno Cuche à Madame Liliane Valter

Lorsqu'il était venu le 16 mars dernier à l'assemblée générale du comité Charles De Gaulle de l'Aube, le général Bruno Cuche, président de l'Association des Anciens de la 2ème DB, et président de la Fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque avait appris que Madame Valter, la dernière des « Rochambelles » de la guerre de 1939-1945 résidait depuis peu dans l'Aube. Il avait promis de lui rendre visite dès que son emploi du temps le lui permettrait.
Rappelons les hauts faits de cette femme tout à fait exceptionnelle :
Madame Valter naît à Metz le 24 décembre 1923.
Pendant la guerre, alors que les Allemands depuis novembre 1942 occupent la totalité de la France, elle se trouve chez des cousins à Paris et décide en juillet 1943, âgée de 19 ans, de rejoindre les Forces françaises libres en Afrique du Nord.
Sans rien dire à sa famille, sans papiers, elle prend le train en direction de Perpignan. Avec l'aide d'une villageoise qui habite un village près de l'Espagne et qui lui indique un chemin pour franchir la frontière, elle échappe aux patrouilles allemandes et passe en Espagne. Mais elle est aussitôt arrêtée, et fait pendant huit jours l'expérience des geôles franquistes.
Récupérée par la Croix Rouge, elle trouve place sur un bateau en partance pour le Maroc et débarque à Casablanca.
En septembre 1943, elle rejoint à Rabat une unité d'une quarantaine d'ambulancières et d'infirmières dont les 19 véhicules, des Dodge WC54 de près de 4 tonnes à pleine charge, ont été offerts par une américaine francophile, Madame Florence Conrad.
Ce groupe sanitaire, logé sur une péniche sur l'oued Bouregreb prend le nom de « Groupe Rochambeau » en mémoire du Comte de Rochambeau qui avait combattu lors de la guerre d'indépendance américaine aux côtés des troupes de Georges Washington.
Liliane Valter devient donc une « Rochambelle »
Mais en Afrique du Nord, personne ne connaissait ni n'attendait le groupe Rochambeau
C'était sans compter sur la ténacité de Florence Conrad qui, après avoir rencontré le général Koenig, à Alger, obtint l'autorisation d'intégrer le groupe Rochambeau à la 2e Division Blindée, alors en cours de constitution, sous l'autorité du général Leclerc.
En même temps que les troupes de la France Libre, elles rejoignent le Royaume Uni en convoi sur le paquebot Capetown Castle entre le 20 mai et le 31 mai 1944, et son unité sera d'abord transférée en Écosse puis vers Southampton où elle parfait sa formation d'infirmière ambulancière.
A bord de barges de débarquement les Rochambelles touchent terre à Utah Beach dans la nuit du 5 au 6 août 1944. Avec la 2eme D.B. elles participent à la campagne de Normandie, à la libération de Paris le 25 août 1944, effectuent les campagnes de Lorraine et d'Alsace et pénètrent en Allemagne, jusqu'à Berchtesgaden le nid d'aigle de Hitler.
Sur les champs de bataille les plus sanglants, en plein coeur des combats, les Rochambelles charriaient les blessés, leurs donnaient les premiers soins et les convoyaient vers les hôpitaux de campagne. Beaucoup de soldats également sont morts dans leurs bras.
Pour toutes ces actions de bravoure Madame Valter a été décorée de la Médaille Militaire. Elle sera faite chevalier de la Légion d'honneur le 31 décembre 1983.
C'est donc à cette femme à la volonté de combattre inébranlable et au destin exceptionnel que le Général Cuche est venu rendre visite le 22 mai dernier.
Le directeur de l'Office National des Anciens Combattants, Monsieur Sébastien Touffu le président du comité De Gaulle de l'Aube, Monsieur Gérard Martin-Chaussade et le Capitaine de Vaisseau Paul Couderc, président de la Société des Membres de la Légion d'Honneur de l'Aube s'étaient joints à lui afin de rendre honneur à Madame Valter et l'entendre évoquer ses souvenirs dont elle n'a rien oublié. P.C.


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016