Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section de l'Aube

Hommage à Jean Patenôtre

Né en 1936 Jean Patenôtre, était fils de François Patenôtre, ancien sénateur de l'Aube.

Jean Patenôtre sert en Algérie pendant 3 ans avec le grade de lieutenant il se révèle un entraîneur d'hommes et son engagement et ses actions lui valent de se voir décernée la Croix de la Valeur Militaire. Au cours d'une opération sa section est prise dans une embuscade il perd l'un de ses plus proches amis et cela restera pour lui un douloureux souvenir.
C'est en reconnaissance des services accomplis qu' à titre militaire il est fait en 1983, Chevalier de la Légion d'honneur.
Revenu à la vie civile il continuera pendant des années à participer à des périodes de réserve.

De retour en France, il reprend l'exploitation agricole familiale, le domaine de Rachisy, mais devient surtout au niveau du département de l'Aube, le promoteur résolu d'une agriculture performante et innovante.
Il est convaincu que le modèle coopératif, avec ses partages de valeur ajoutée, de mutualisme et de solidarité est un socle essentiel pour promouvoir une agriculture forte, répondant aux défis cruciaux que sont les équilibres territoriaux, l'indépendance alimentaire et énergétique, et le défi climatique.

C'est ainsi qu'il devient, dès sa création en 1978, président de la Fédération Départementale des Groupes d'Étude et de Développement Agricole de l'Aube (FDGEDA) qui veut aider les agriculteurs à se prendre en charge et à s'organiser pour développer et disposer d'outils et de compétences propices à la création d'emplois et de richesses sur le territoire départemental.

Durant son mandat de président de la sucrerie d'Arcis sur Aube, de 1986 à 2001, il est l'un des acteurs de la restructuration de la filière betterave-sucre avec la création du groupe Cristal Union afin de faire face à la compétition mondiale intense qui règne dans ce domaine. Cristal Union est devenu de nos jours l'un des trois principaux groupes européens de production de sucre et de ses dérivés industriels, alcool et éthanol notamment.

Dès les années 90, il crée au sein du groupe la branche distillerie afin de produire du bioéthanol, produit de base pour le développement de biocarburants. Le contexte leur est pourtant à cette époque peu favorable car le prix du pétrole est très bas et ils sont trop chers. Mais en avance sur son temps il les défend, au nom de l'écologie, de l'utilisation rationnelle des terres et de l'indépendance énergétique, lors même de son discours de réception, en 1993, comme membre résidant de la Société Académique de l'Aube.

Pour ses nombreuses activités dans le domaine agricole, il sera promu Officier de la Légion d'honneur par le ministère de l'Agriculture en 1995.

Jean Patenôtre, débordant d'activité cherchera toujours à mettre ses valeurs humaines, son expérience et son bon sens au service des autres.
C'est ainsi qu'il sera pendant longtemps vice-président du lycée agricole de Sainte Maure, près de Troyes, établissement qui avait d'ailleurs été créé par son père François Patenôtre.

De même, il consacre pendant plus de dix ans une journée par semaine à la gestion de l'association des donneurs de voix de la bibliothèque sonore de Troyes qui réunit des bénévoles qui lisent et enregistrent des livres ou des pièces de théâtre dont les enregistrements sur CD sont ensuite prêtés gratuitement à des malvoyants.

Et puis bien sûr, il a été pendant des dizaines d'années membre de la Société d'Entraide des Membres de la Légion d'Honneur.
Toujours actif et prêt à se dévouer à la cause commune, il succèdera en 2009 au Général Paul Font, comme président de la section de l'Aube de la SMLH.

A cette époque, la SMLH possédait, à la suite d'un legs de Madame de la Noë en 1971, le château de Pouy sur Vannes, et tout un domaine agricole de 600 hectares de terres dont 200 hectares de forêts. Mais l'activité restauration et hôtellerie du château était déficitaire et la SMLH voulait se séparer du domaine.

Devenu membre du conseil d'administration de la SMLH pendant six ans, Jean Patenôtre a tout tenté pour éviter la vente du château de Pouy sur Vannes en proposant, en vain, des solutions pour rentabiliser l'ensemble de ses activités.
La vente de ce château en 2015 l'a beaucoup affecté, il l'a ressentie comme un échec personnel et il disait « On ne me fera pas croire qu'une telle propriété, avec deux fermes et des centaines d'hectares de terre n'est pas rentable ».
Fort heureusement, ses conseils avisés ont cependant convaincu la SMLH de conserver les terres agricoles du domaine de Pouy, dont les fermages apportent chaque année des revenus réguliers à notre société d'entraide.

On le voit, comme à son habitude Jean Patenôtre a réagi au sein de la SMLH en homme d'action comme il l'a été toute sa vie dans tous les domaines.

Depuis plusieurs jours dans les journaux locaux, nombreux sont ceux qui rendent hommage à cet homme de volonté et de courage, à sa grande valeur humaine et sa générosité sans borne reconnaissant unanimement que c'est une personnalité hors du commun qui vient de nous quitter.


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016